Ninh Binh et Tam Coc:

Ninh Ninh est une ville du nord du Vietnam située dans la province du même nom à 93km au sud de Hanoï.
Elle est nommée la baie dʼHalong terrestre. Nous avons séjourné à Hoalu Eco Homestay au milieu de grandes montagnes avec un lac privé. 
Le bungalow de luxe en bambou est construit dans un style classique mélangé avec un style moderne.
Donc Tam Coc est sa voisine plus touristique. D’ailleurs des scènes du film lʼIndochine ont été tournés. Ici les pics karstiques ou pains de sucres ne se trouvent pas en pleine mer mais sur la rivière. Le plus simple étant de sʼy rendre en barque.
Les rameuses sont presque essentiellement des femmes, avec une particularité, celle de ramer avec les pieds. Nous supposons que cette technique est moins fatigante, mais pas forcément des plus confortable. Il y a certainement le côté cliché, pour notre part, nous sommes allés à 15km de Tam Coc, dans un village « Van Long » et ici elles ramaient de façon classique.

Pas de touristes où presque, un prix divisé par quatre.

Au point ou nous nʼétions pas sûr dʼavoir choisi la bonne option.

 

Finalement, nous étions fier de notre choix, la balade est magique est dure plus dʼune heure.
Au milieu des nénuphars et des fleurs de lotus, apparaissaient de temps à autre des oiseaux pêcheurs, une multitude de libellules, des poissons par bancs. Au fil des coups de pagaies nous approchons des pics karstiques, jusquʼà être encerclés par ces masses tels des icebergs verdoyants, le soleil est masqué par ces imposants rocs ne laissant filtré entre les arbres que quelques rayons avec cette humidité ambiante. Une légère brume sʼinstalle sur la rivière, révélant ainsi les reliefs et les détails au fur et à mesure de notre avancé.
Cette atmosphère calme, mystique est rompu uniquement par le bruit des rames, le coassement des grenouilles et le chant des oiseaux. Nous avançons sur le pain de sucre, une tache sombre à sa base, une grotte apparait, équipés de lampe de poche nous entrons, lʼeau est limpide à tel point que le reflet du plafond est un miroir en profondeur, des stalactites étincelants se reflètent te donnant lʼimpression dʼêtre en équilibre sur les pics avec lʼeffet miroir. Cʼest magique est impressionnant.

Le long de la rive, il y a une petite route cimenté étroite uniquement pour les scooters et vélos. Dʼun côté les montagnes, de lʼautre cet immense étang sur lequel nous étions, nous le logeons empruntant à lʼinstinct des chemins de traverse. Tout est tellement beau ici, que forcément chaque chemin débouche sur des paysages de cartes postales. Des pics karstiques sʼélèvent devant nous, nous entourent. Au sol, des marécages recouvert de nénuphars et de fleurs de lotus. Quant lʼeau laisse place à la terre, cʼest pour nous laisser entrevoir des rizières dʼun vert intense. Dans ces moment là, nous parlons peu, chacun de nous vie cela à sa manière, lʼémotion nous submerge. Quel chance nous avons, les mots deviennent presque obsolètes. Bien sur nous avons les photos et les vidéos à partager avec vous.

 

Nous repartons direction Tam Coc, Nous aurons beaucoup de difficulté à faire redémarrer le scooter, grâce à lʼaide dʼun local, nous poursuivons notre route qui nous ramène à Tam Coc, car non loin de là se trouve Bich Dong. Les pagodes de Jade, situées à 2km de Tam Coc et à environ 9km de Ninh Binh, elles sont à flanc de montagne. Un site des plus connus et des incontournables. 

Les grottes de Bich Dong sont appelées « Nam Thien De Nhi Dong », deuxième plus belle grotte de Vietnam. Lʼentrée de la Pagode et des grottes sont gratuites cʼest assez rare pour le souligner. En plus dʼêtre jolies, elle nous permettent malgré les nombreuses marches pour y accéder, de faire une pause fraîcheur dans les grottes en prenant garde quʼune des innombrables chauves souris ne nous fasse ses besoins sur la tête.

Les différents blogs consultés, relataient tous un lieu à ne pas manquer. Toujours à quelques kilomètres de Tam Coc , il faut se rendre à la montagne de Hang Mua. On aperçoit au loin un chemin blanc sinueux , du pied jusquʼau pic de la montagne où est perchée la pagode du même nom ainsi que son belvédère. Pas moins de 450 marches, une ascension longue sous un soleil mordant, mais au prix de cet effort, la récompense est au rendez vous. 

Arrivés au sommet, le spectacle est grandiose, une magnifique vue panoramique sur lʼensemble des pics karstiques, dʼun côté la forêt de pitons calcaires traversée par la rivière Ngo Dong et de lʼautre les rizières à perte de vu.

[ipanorama id= »7479″]

[smartslider3 slider=39]